SOS BUGALED BREIZH


www.bugaledbreizh.org




www.plymouthherald.co.uk/Commander-announces-Twitter-won-t-face-charges/story-13193178-detail/story.html

Les aventures de Captain Clumsy pas encore tout à fait terminées ????

www.ouest-france.fr/bugaled-breizh-lenquete-britannique-est-lancee-3567657


On a retrouvé le Official Trailer de Captain Clumsy. Look @ that :

www.youtube.com/watch?v=3NQo1NL4fm4



Débat sur le naufrage du Bugaled-Breizh à Dinard et Dinan  

 

Débat sur le naufrage du BUGALED BREIZH

 

L’association SOS BUGALED BREIZH organise des séances avec projection de THE SILENT KILLER, le film de Jacques LOSAY qui retrace toute l’affaire du naufrage.

Elle rappelle que le 31 JUILLET 2008, soit quatre ans après le naufrage, le Tribunal de Quimper, après avoir minutieusement exploré toutes les pistes (mauvais entretien du bateau, faute de l’équipage, mauvais temps, vague scélérate, voie d’eau, abordage, croche dans le sable) conclut formellement à l’implication d’un sous-marin nucléaire d’attaque, rejetant notamment la thèse de "la croche molle" (SIC !) du BEA-mer. Ajoutons que le jour du naufrage avaient lieu deux manœuvres sous-marines : la Thursday War et l'ASWEX-04. Mais, dans une lettre aux familles et parties civiles, les juges font état des obstacles qu’ils rencontrent pour parvenir à la vérité. Les deux juges scrupuleux Corre et Foltzer seront, comme par hasard, “mutés” par leur hiérarchie. Faute d’obtenir des réponses claires et cohérentes de la part des autorités, ils expliquent qu'ils doivent prononcer le non-lieu. Entretemps, la Cour d’Appel de Rennes ordonne un complément d'enquête le 27 NOVEMBRE 2009 puis annonce sa décision de relancer l'enquête le 2 JUILLET 2010. Toutefois, à la demande du parquet, le dossier est dépaysé (c’est l’expression officielle) à Nantes où il “dormira” pendant 6 ans !

Pendant les 6 années qui suivent, les magistrats de Nantes font preuve de peu d’empressement et d’empathie à l’égard des victimes. La procédure suit un cours tortueux, s'enlise pour enfin aboutir au non-lieu du 27 MAI 2014. Les analyses de titane relevées sur les câbles du chalut, ayant été jugées "non significatives" après leur séjour dans l’eau et les manipulations, la procureure n’hésite pas à déclarer "la piste du sous-marin écartée", comme si le titane était l’ADN des sous-marins !

Non seulement ils reviennent superbement sur les conclusions du Tribunal de Quimper et de la Cour d’Appel de Rennes (pourtant étayées par les expertises du Contre-Amiral Salles et d’Ifremer) mais ils ont l’indécence de considérer que le secret d’Etat qui plombe cette affaire depuis la première minute, est "un fantasme sciemment entretenu" !




Il existe des "tas" d'accidents impliquant des sous-marins....



....mais le Bugaled Breizh a coulé "tout seul" (en moins d'une minute !!!!) malgré l'implosion très visible de part ET d'autre de sa coque.



Comme disait Pierre DESPROGES : "Etonnant, non ?"
 

L’occasion manquée

Cette affaire n’aurait jamais dû venir devant les tribunaux. C’est le gouvernement de 2004 qui a lancé les enquêteurs sur la piste du cargo abordeur (malgré le constat des gendarmes maritimes qui l'excluait formellement) engageant l’action judiciaire pour « homicide et délit de fuite ». En toute logique, l’État français et ses alliés en manœuvres le jour du naufrage auraient dû prendre spontanément contact avec les familles pour reconnaître leur responsabilité : que de temps, d’argent épargnés ! Que de douleurs et de déshonneurs évités !
 

Les militaires ne sont pas insensibles

Pour eux aussi l’affaire n’a que trop duré. Certains n’hésitent plus à rejoindre l’association, offensés de voir leur honneur ainsi bafoué. Ils défendent la nécessité du secret-défense, mais n’admettent pas que l’institution permette de telles dérives.

Soulignons que les familles ne cherchent pas le "coupable" mais, considérant que leurs proches sont "morts pour la France" en tant que victimes collatérales de manœuvres dont elles ne contestent pas le bien-fondé, elles veulent que le fait soit enfin pleinement reconnu.

C’est cette idée de bon sens et d'équité que les parties civiles, reçues au Ministère de la Défense le 26 MARS 2014, ont exposé à J.Y. Le Drian. Le Ministre n'a toujours pas donné suite malgré sa promesse et le délai écoulé.

 

Les projection-débat ont lieu avec la participation de Michel Douce (armateur du BUGALED BREIZH), Jacques Losay (réalisateur du film THE SILENT KILLER) et Dominique Launay (président de l’association SOS BUGALED BREIZH).



          

          




En ce Samedi 1 Vendémiaire 2016, parution du magazine BRETONS avec le scandale du BB à la une.


Sortie nationale le 7 Vendémiaire 2016 de la BD "BUGALED BREIZH : 37 SECONDES".


Première dédicace à BREST le 7 Vendémaire 2016 aussi.





NIVOZE 2017

L'asso semble comencer à partir en couille, suite à la démission d'un PILIER de l'association, à savoir Michel [& Marcelle] DOUCE. C'est nul. Mais il doit avoir ses raizons et on ne peut ni juger de rien ni blamer. Thierry Lemétayer, fils du mécanicien disparu, a démissionné de son poste d'administrateur de l'Association. Il reste toutefois membre de l'asso. (Meme remark.)

Michel DOUCE fait donc dézormais, hélas, cavalier seul.

Des niouzes ici.



Exercice 2016

Assemblée Générale du 12 Février 2017 - Rapport d'activité


- projections-débats. Cette activité s'est ralentie, le film ayant été déjà été largement diffusé. Notons son passage à Auray, Lorient, Quimper, Brest.
- éditions. L'événement marquant a été le lancement de la BD "Bugaled Breizh, 37 secondes", chez Locus-Solus. Poursuite de la diffusion du livre "l'enquête torpillée", même éditeur.
- manifestations diverses en Bretagne et Gde Bretagne, notamment au Fish Festival de Newlyn. Représentation de l'association au Marathon de Paris par notre adhérent David Gloaguen. Participation au Défi des Ports de Pêche (île d'Yeu) à la journée des Péris en mer d'Etel.
- audiences judiciaires: Truro, Cornouailles britannique, Pre-Inquest, Paris, Cour de Cassation avec la confirmation du non-lieu.
- médias. Bonne couverture, notamment à l'occasion de la sortie de la BD. Le Télégramme, Ouest-France, Bretons, le Peuple breton, Sortir du Nucléaire…
RTL consacre au BgB son émission "l'heure du crime" et BFMTV interpelle M. Le Drian auquel il reproche son inaction.
Enfin, Ludovic Le Signor publie dans Ouest-France le témoignage d'un marin du Rubis qui atteste que ce SNA français était bien en exercice avec le Turbulent anglais le jour du naufrage.
De son côté, le Télégramme publie des documents de l'US-Navy montrant que le sous-marin Rickover était également en Manche, ce qui relance la piste du sous-marin américain épiant un transport nucléaire.
- Sites web. Les deux sites dédiés ont joué leur rôle (bugaledbreizh.org et facebook). Le nombre de visiteurs a été important, notamment dans la période des commémorations.